Secret Hitler - règles et critique

secret hitler   boite
Durée: 30 minutes Nombre de joueurs: 5 - 10

 

Secret Hitler est un jeu créé en 2016 par Mike Boxleiter, Tommy Maranges et Max Temkin, publié par Goat Wolf & Cabbage. C'est un jeu de bluff et de déduction sociale où les joueurs se voient remettre un rôle secret et vont devoir faire gagner leur équipe en atteignant une des conditions de victoire.

Avant toute chose, je voudrais vous signaler que si le thème vous dérange (ou est susceptible de déranger vos proches), il existe des versions Secret Sith ou Secret Voldemort en Print & Play. Si vous n'avez pas la possibilité de tout imprimer, vous pouvez vous tourner vers The Resistance ou The Resistance - Avalon qui reposent sur le même principe.

 

 

Mise en place

En fonction du nombre de joueurs, réunissez le nombre de cartes de fascistes (Hitler compris) et de libéraux demandé. Mettez chacune de ces cartes dans une enveloppe, accompagnée d'une carte du parti correspondant. Mélangez bien ces enveloppes et donnez-en une à chaque joueur. Les joueurs consultent secrètement leur rôle et peuvent laisser leur carte dans l'enveloppe, mais ils doivent sortir la carte de leur parti qu'ils conservent face cachée devant eux. Gardez bien en tête qu'il y a en général un peu plus de libéraux que de fascistes.

Secret Hitler   Roles

Prenez le plateau de jeu libéral et un plateau fasciste en fonction du nombre de joueurs (9 à 10 joueurs ci-dessous). Mélangez les cartes des lois et formez un deck que vous posez près de l'un des plateaux. Distribuez une carte Ja et Nein à chaque joueur. Je vous rassure tout de suite, vous n'êtes pas obligés de parler allemand pendant la partie. Placez le pion bleu sur la première case de gauche du plateau libéral. Enfin, désignez un premier joueur. Vous voilà prêts à démarrer la partie ! 

Secret Hitler   Mise en place

Règles de Secret Hitler

Les joueurs commencent par fermer les yeux et tendre une main en formant un poing. Les fascistes vont ouvrir les yeux et doivent se reconnaître entre eux. Hitler ne doit pas ouvrir les yeux, il doit simplement lever son pouce vers le haut afin qu'il soit reconnu par les autres fascistes. Ce qui veut dire que les fascistes se connaissent tous entre eux et reconnaissent Hitler, mais Hitler ne connait pas ses alliés.

Il peut être compliqué de mettre ce système en place, tout simplement car les joueurs ne savent pas si les fascistes ont terminé de se reconnaître et ils ne peuvent pas non plus le signaler sous peine de se faire démasquer. Il existe une application sur smartphone prévue à cet effet, qui vous donne les instructions et permet de coordonner les joueurs. Elle est uniquement en anglais, mais cela reste assez facile de comprendre quand les joueurs peuvent ouvrir les yeux. Pour les utilisateurs d'Android, vous pouvez retrouver l'apk de l'application ici. Il semblerait qu'elle soit censurée sur Google Play dans notre pays... Sinon, vous pouvez également programmer une alarme, une minute devrait être suffisante.

Si tout s'est bien passé et que personne n'a grillé son rôle ou ne proteste, alors la partie peut commencer !

But du jeu

Chaque équipe dispose de 2 possibilités pour remporter la partie. Les libéraux doivent soit réussir à faire passer 5 lois libérales ou à assassiner Hitler. Les fascistes quant à eux doivent réussir à faire adopter 6 lois fascistes ou à faire élire Hitler Chancelier après qu'au moins 3 lois fascistes soient déjà passées. Si une équipe remplit l'une de ces conditions, elle remporte immédiatement la partie.

Déroulement de la partie

Le joueur qui a été désigné comme premier joueur va être nommé Président. Ce joueur va proposer de nommer un autre joueur Chancelier. Les joueurs doivent prendre une carte Ja ou Nein pour voter cette nomination. Attention, tout joueur élu Président ou Chancelier au tour précédent est temporairement inéligible !

Secret Hitler   Ancien président et chancelier inelligible
Ces petits socles en carton permettent de se rappeler qui est le dernier élu. Les débats ou l'élection d'un chancelier peut prendre du temps et la mémoire peut faire défaut

 

Si une majorité de Nein (ou une égalité) est obtenue, alors la nomination est rejetée et le gouvernement est destitué. Le joueur situé à la gauche du Président le devient à son tour et le pion sur le plateau libéral passe dans la première case "Fail". Si une telle situation se produit 3 fois consécutivement, alors le Président pioche la carte du dessus du deck Loi et elle est immédiatement adoptée. S'il s'agit d'une loi libérale, déposez-la dans l'emplacement disponible le plus à gauche du plateau libéral et si c'est une loi fasciste, placez-la dans l'emplacement le plus à gauche du plateau fasciste (le pouvoir n'est pas déclenché). Le pion du plateau libéral est replacé sur la première case de gauche.

Si une majorité de Ja est obtenue (majorité absolue), alors le joueur désigné par le Président est élu Chancelier (et le pion sur le plateau libéral revient à la position la plus à gauche). Vous comprendrez que cette élection devient de plus en plus importante au fil de la partie.

Secret Hitler   vote ja nein
Six Ja contre trois Nein, nous avons un nouveau Chancelier !

 

On entre ensuite dans la phase où le Président et le Chancelier vont entrer en session. Pendant cette période, et tant que la loi n'a pas été votée, le Président et le Chancelier n'ont pas le droit de parler ou de tenter d'influencer les autres joueurs. Le Président pioche 3 cartes Loi sans les montrer aux autres joueurs. Il en défausse une, puis donne les 2 restantes au Chancelier. À son tour, le Chancelier défausse une carte, puis révèle la carte restante. Cette carte représente la loi qui a été adoptée et est placée sur la première case libre de gauche du plateau correspondant. S'il s'agit d'une loi fasciste, le Président actuel bénéficie du pouvoir recouvert par la carte s'il y en a un, qu'il doit obligatoirement utiliser immédiatement.

Secret Hitler   voter une loi fasciste
Une loi fasciste a été votée, le président va donc pouvoir utiliser le premier pouvoir visible du plateau !

 

À partir de ce moment, vous êtes libres de débattre et de demander des comptes au Président et au Chancelier. Lorsque les débats sont terminés et que les joueurs sont prêts, la personne à gauche du Président devient Président à son tour et doit désigner un Chancelier potentiel. On enchaîne ainsi les tours, jusqu'à ce qu'une condition de victoire soit atteinte par une équipe.

Pouvoirs

En fonction du nombre de joueurs dans la partie, la liste des pouvoirs change (cela dépend du plateau fasciste utilisé).

Le pouvoir le plus commun dans une partie est celui qui permet au Président de choisir un joueur et de regarder la carte de son parti. Il ne peut évidemment pas la montrer aux autres joueurs, mais une fois qu'il a redonné la carte à son propriétaire, il est libre de mentir ou de dire la vérité sur ce qu'il vient de voir. Étant donné qu'il ne regarde que la carte du parti, il ne pourra déterminer que le parti du joueur (fasciste ou libéral), mais pas identifier directement Hitler.

Un des pouvoirs obtenu un peu plus tard permet au Président actuel de déterminer le prochain Président. Quoiqu'il arrive, le Président suivant sera le joueur assis à gauche du Président qui a utilisé ce pouvoir (le cycle normal reprend son cours afin de n'oublier aucun joueur). Potentiellement, un joueur peut devenir Président 2 tours de suite s'il est désigné par ce pouvoir et qu'il était à la gauche du Président qui l'a nommé.

Le dernier pouvoir donne la possibilité d'assassiner un joueur. C'est évidemment l'opportunité parfaite pour assassiner Hitler, à condition que le Président actuel ne soit pas un fasciste ! Le Président désigne une cible et ce joueur est tué. Si la cible était Hitler (il doit se manifester), le parti libéral gagne la partie ! Sinon, le joueur assassiné ne révèle pas son identité et la partie continue. Le joueur assassiné ne peut alors plus jouer ni discuter avec les autres joueurs.

Secret Hitler   Pouvoirs

Précisions

À partir du moment où 3 lois fascistes sont votées, lorsqu'un joueur est élu Chancelier, il faut lui demander s'il est Hitler ou non. Si c'est Hitler, alors le parti fasciste remporte la partie. Sinon, vous pouvez remettre une carte "Not Hitler" à la personne, ce qui vous assure que ce joueur n'est pas Hitler (mais c'est peut-être un fasciste).

S'il reste moins de 3 cartes dans le deck Loi, ne piochez aucune carte. Mélangez les cartes restantes avec la défausse pour former une nouvelle pioche.

Il faut bien se mettre en tête qu'il y a plus de cartes de lois fascistes (11) que de libérales (6). Il est possible d'essayer de tenir le compte, mais encore faut-il que les Présidents vous disent la vérité !

Lorsque la cinquième loi fasciste est votée, un nouveau pouvoir se débloque. Il s'agit de la possibilité d'invoquer un véto pour le Chancelier. Ce véto permet de refuser de voter une loi fasciste, mais le Président doit également donner son accord. Ce pouvoir permet de refuser de voter une loi fasciste dans le cas où 2 libéraux se retrouvent Président et Chancelier, et que le Président a pioché 3 lois fascistes. Cela permet d'éviter que ce soit le hasard qui désigne les vainqueurs.

Stratégie

Tous les joueurs doivent se faire passer pour des libéraux, quelle que soit leur identité.

En tant que libéral...

Vous devez toujours dire la vérité. Ne semez pas la confusion dans l'esprit de vos partenaires ! Il est très facile de se faire passer pour un fasciste, il est beaucoup plus difficile de se faire accepter comme étant un libéral ! Les fascistes vont déjà essayer de mettre la pagaille, alors n'en rajoutez pas !

Privilégiez un rythme de jeu lent et discutez avec les autres joueurs. Essayez de voir quels joueurs essayent de se faire discrets (c'est potentiellement Hitler) et qui se contredit systématiquement (c'est probablement un fasciste). Ne vous contentez pas de trouver l'identité des autres joueurs, essayez de convaincre les autres et de vous réunir avec vos (vrais) compagnons libéraux afin de voter ensemble. Demandez des justifications pour tout (pourquoi as-tu voté une loi fasciste, pourquoi as-tu voté Nein pour lui en Chancelier, etc.).

Si une loi fasciste est votée, il y a 3 cas de figure : soit c'est la faute du Président, soit c'est la faute du Chancelier, soit c'est la faute du tirage (le Président a tiré 3 cartes fascistes). À vous de trouver la vérité et de voir les tendances qui se dessinent parmi les différents joueurs au fur et à mesure de la partie.

Si 3 lois fascistes sont passées, évitez de nominer trop de Chanceliers différents. Plus vous en nominez et plus vous avez de chance de tomber sur Hitler et de perdre la partie. Un joueur "Not Hitler" est une valeur sûre. Évidemment, s'il vote trop de lois fascistes, ce n'est pas un bon signe !

Voter une loi fasciste n'est pas exclu si cela vous permet d'utiliser un pouvoir utile ou de faire bénéficier d'un pouvoir au président si vous êtes persuadé que c'est bien un libéral. Cela reste globalement risqué. Le pouvoir pour regarder l'identité de quelqu'un peut se révéler utile, mais vous ne verrez que le parti d'une seule personne et les autres joueurs ne vous croiront pas forcément. Le pouvoir pour tuer quelqu'un quant à lui peut vous donner une chance de gagner ou d'affaiblir encore plus les fascistes, mais ces pouvoirs sont souvent accessibles dans les dernières lois fascistes votées et il est risqué de s'approcher de la sixième loi fasciste. De plus, vous envoyez un mauvais message aux autres libéraux et semez la confusion chez eux en faisant peser des soupçons sur vous. Parlez-en donc aux autres joueurs avant de le faire !

En tant que fasciste...

Mentez ! Jouez vite et ne laissez pas trop le temps aux autres joueurs pour réfléchir. N'hésitez pas à entrer en conflit direct avec un autre joueur pour semer la confusion. Si vous arrivez à retourner 2 libéraux l'un contre l'autre, vous avez fait une grande avancée vers la victoire. Évitez de trop nommer vos compatriotes fascistes Chancelier, cela va trop se voir. Gardez plutôt cela pour la fin !

Évitez d'impliquer Hitler au maximum dans les débats. Détournez l'attention (sans être trop évidents). Il est possible en début de partie d'attirer l'attention sur lui, mais de trouver une bonne raison plus tard pour le dédouaner (si les joueurs vous font confiance). Si Hitler vous nomme Chancelier, ou que vous le nommez Chancelier vous-même en début de partie, vous pouvez mentir (dire que vous lui aviez donné 1 carte libérale et 1 carte fasciste alors qu'en fait vous lui avez donné 2 cartes libérales par exemple). De cette façon, vous faites passer Hitler pour un libéral, mais en plus c'est une façon très subtile de lui révéler que vous êtes son équipier et qu'il peut vous élire Chancelier plus tard et vous faire confiance.

Lorsque 3 lois fascistes ont été votées, évitez de nominer trop de personnes différentes qui ne sont pas Hitler. Si trop de cartes "Not Hitler" sont en jeu, cela va devenir extrêmement compliqué de l'élire chancelier, car les autres joueurs libéraux ne voudront probablement pas prendre le risque de tenter un nouveau chancelier. Dans ce cas, visez plutôt la victoire en votant 6 lois fascistes.

Si le pouvoir pour regarder le parti d'un joueur est le prochain pouvoir disponible, vous pouvez tenter la manoeuvre suivante : en tant que Président, vous pouvez nominer un libéral comme Chancelier. Donnez-lui 2 cartes fascistes. Une fois la loi fasciste votée, ne dites rien et utilisez le pouvoir. Allez regarder la carte d'un autre libéral et dites la vérité aux autres joueurs : c'est un libéral. Vous pouvez maintenant dire aux autres joueurs que vous aviez donné une loi libérale et une fasciste au Chancelier actuel et qu'il a donc fait son choix parmi les 2. Bien entendu ce dernier se défendra, mais le joueur que vous avez désigné en tant que libéral vous fera sûrement confiance pour le reste de la partie et pensera que le Chancelier est un fasciste.

En tant qu'Hitler...

Jouez comme si vous étiez un libéral, mais sans trop vous impliquer dans la partie. Évitez de mener les débats, évitez d'accuser les autres joueurs. Faites semblant de réfléchir et d'essayer de débusquer les fascistes (vous pouvez même carrément jouer le jeu et aider les libéraux). Si cela chauffe trop pour vous, il est possible d'accuser un fasciste et de le sacrifier à votre place, mais cela n'est pas toujours facile et il faudra compter sur vos amis fascistes. Votez des lois libérales si vous en avez la possibilité. Évidemment si c'est la sixième loi fasciste, n'hésitez pas à donner le coup final...

Les plus

- Un jeu de déduction sociale qui peut remplacer Les Loups-Garous de Thiercelieux, notamment parce qu'il y a beaucoup moins d'éliminations de joueurs (1 ou 2 joueurs d'éliminés et uniquement en fin de partie).

- Secret Hitler met beaucoup l'accent sur le bluff et le côté social. Les mécaniques ne font qu'encadrer le jeu, et bien souvent il faudra principalement utiliser la persuasion (ou le mensonge) pour s'en sortir.

- Secret Hitler permet de jouer de 5 à 10 joueurs, ce qui permet d'atteindre un compte de joueurs un peu plus élevé que pour Time Bomb et pourra donc être sorti dans la majorité de vos soirées.

Les moins

- La mise en place et la durée d'une partie sont un peu plus longues que celles des jeux habituels du genre, surtout lorsque l'on joue à 9 ou 10 joueurs.

Mon avis

Je trouve que Secret Hitler est un excellent substitut aux Loups-Garous de Thiercelieux et permet de minimiser son gros défaut : l'élimination de joueurs assez tôt dans la partie. De plus, le côté plutôt sympa de Secret Hitler est qu'il se concentre principalement sur le côté social. Vous devrez surtout faire appel à vos qualités d'enquêteur et d'interrogateur pour démasquer les fascistes, plutôt que d'utiliser des mécaniques du jeu qui font souvent appel au hasard en début de partie. Là où la voyante est unique et permet de découvrir l'identité des loups-garous directement, les joueurs des 2 partis peuvent avoir accès à la compétence qui permet d'identifier le parti d'un autre joueur, ce qui fait que l'on ne sait jamais trop qui croire lorsqu'un joueur en accuse un autre. 

Il est toujours possible d'utiliser vos compétences en mathématiques (ce que j'adore) pour mener l'enquête. Essayez de tenir le compte des cartes de lois libérales dans le deck et dans la défausse en prenant en compte les inconnues vu que certains joueurs vont mentir. Il est également possible de mémoriser les joueurs qui sont en conflit et quels joueurs votent souvent Nein de concert pour les élections de chancelier afin de débusquer les fascistes par élimination. Bien évidemment si vous êtes fascistes, il peut être également fun de faire des statistiques partiellement fausses pour semer la confusion chez les libéraux. Le plus fun c'est surtout de trouver les contradictions dans le discours des autres joueurs, ce qui les révèle au grand jour et peut sceller leur sort.

Secret Hitler est une alternative très sympathique aux jeux à identité secrète et de déduction sociale, ce n'est pas un gros investissement et il terminera vos soirées en beauté !

 

Secret Hitler   graphique radar

Retrouvez Secret Hitler sur :

retrouvez Philibert retrouvez bgg retrouvez trictrac

 

Retour à l'accueil

Commentaires  

-2 #1 bartire 28-06-2020 15:46
dieu
Citer

Ajouter un Commentaire


Partager sur les réseaux sociaux